Banham Peter Reyner

Peter Reyner Banham (1922-1988) est un auteur anglais, membre très actif de L’Independent Group (avec James Stirling, Alison et de Peter Smithson), proche du mouvement Pop et véritable icône de la contre-culture. Après des études d’ingénieur en mécanique aéronautique et un passage à la Bristol Aeroplane Company, Peter Reyner Banham se consacre entièrement à l’étude du mouvement architectural moderne. En 1949, il entre au Courtauld Institute, où il se lancera, sous la tutelle de Nikolaus Pevsner, dans un doctorat qui lui fournira la matière de Théorie et design à l’ère industrielle (1960). À cette époque, il prend une part active au sein de l’Independent Group et collabore régulièrement à l’Architectural Review, où paraissent ses articles sur Le Corbusier, Adolf Loos, Piet Mondrian ou encore Frank Lloyd Wright. Sous la double influence du futurisme et de la culture populaire américaine, il multiplie les critiques à l’encontre de l’historicisme, du revivalisme et de la prétendue « anglicité » architecturale. Craignant que l’on ne confonde « la matière de la pierre avec l’ombre dans laquelle la vie se déploie », Banham se fait le chantre de la technologie et de la modernisation du tissu urbain. À partir de 1964, il enseigne à la Bartlett School of Architecture de l’University College of London, avant de rejoindre en 1976 la State University of New York qu’il devait quitter quelque temps avant sa mort pour un poste à l’Institute of Fine Art. Auteur exceptionnellement prolifique, il laisse derrière lui plus de 700 articles sur les sujets les plus divers (d’Erich Mendelsohn au Nouveau Brutalisme, en passant par les automobiles américaines, la décoration des planches de surf et le bruit des sachets de chips) et une douzaine d’ouvrages, dont Théorie et design à l’ère industrielle (1960) et L’Architecture de l’environnement bien tempéré (1960-1984) traduits et publiés aux Éditions HYX en 2009 et 2011.

 

Note sur Théorie et design à l’ère industrielle (Theory and Design in the First Machine Age 1960) - 1ère traduction française Éditions HYX (2009)

En 1960, Reyner Banham, ancien élève d’Anthony Blunt et de Siegfried Giedion, bouscule la critique d’architecture en publiant Theory and Design in the First Machine Age, la thèse qu’il avait préparée sous les auspices de Nikolaus Pevsner et soutenue au Courtauld Institute of art. cet ouvrage, qui s’annonçait comme une suite du Pioneers of the Modern Movement de Pevsner, propose finalement rien de moins qu’une nouvelle histoire des grands mouvements architecturaux du début du xxe siècle, étayée par des documents inédits et certains textes théoriques majeurs de Mies van der Rohe, Loos, Le Corbusier, Marinetti, Sant’Elia et Van Doesburg. Banham construit ici une histoire centrée sur les mutations technologiques qui induisent une nouvelle perception de l’espace-temps, largement développée par les courants artistiques de la période considérée. Sont ainsi réévaluées les avancées de de Stijl ou celles du futurisme, dont il fait une clé d’interprétation des défis environnementaux imposés par les séquences successives de l’industrialisation. Theory and Design in the First Machine Age, ouvrage de référence pour plusieurs générations d’architectes anglo-saxons, prépare ainsi la voie à une lecture d’un second âge du machinisme où les biotechnologies et la massification (de la communication, de la consommation) mènent à une interrogation sur les nouveaux modes de vie. Dans cette première traduction en français, Banham instaure une méthodologie historique qui dépasse la compréhension strictement rationaliste des formes et des structures pour initier une archéologie vivante du monde industriel.

 

Note sur L’Architecture de l’environnement bien tempéré (The Architecture of the Well-Tempered Environment édité en 1964 et révisé en 1984) - 1ère traduction française Éditions HYX (2009)

L’Architecture de l’environnement bien tempéré est un livre majeur de la critique architecturale sur la relation environnement/architecture. Cet ouvrage démontre au travers d’une analyse historique et critique comment l’architecture aura été le plus souvent perçue comme la construction de structures et à leur mise en forme alors que l’architecture comme production d’environnement est pourtant constitutive de l’histoire et de la pratique de cette discipline. Le développement des techniques environnementales, la gestion de l’énergie et des réseaux étudiées dans le livre au travers de bâtiments emblématiques distinguent plusieurs phénomènes

physiques interdépendants qui définissent plus particulièrement ce rapport environnement architecture : les flux, la lumière, la thermique et l’acoustique. L’auteur analyse la prise en compte de ces notions dans la conception architecturale afin d‘appréhender la singularité du lieu, de l’espace et des matériaux et quel en sera l’impact sur le confort, le bien-être et la santé des occupants et sur l’environnement en terme quantitatifs (énergie, matière). Les enjeux et les questions posés par Reyner Banham, nourrissent aujourd’hui le discours critique et esthétique. Cette première traduction constitue une contribution essentielle au débat architectural contemporain où le rapport entre écologie et habitat transforme nos définitions de l’architecture.

 

 

Bibliographie (non exhaustive) in l'Architecture de l'environnement bien tempéré

 

Ouvrages :

 

. Guide to Modern architecture, Architectural Press, Londres, 1962.

. The New Brutalism, Ethic or Aesthetic ?, Allen Lane, Londres, 1966 Traduction francaise : Le Brutalisme en architecture, éthique ou esthétique ?, Dunod, Paris, 1970.

. Los Angeles, The Architecture of Four Ecologies, Allen Lane, Londres, 1971 Traduction francaise : Los Angeles, Editions Parenthe`ses, Marseille, 2008.

. The Aspen Papers : Twenty Years of Design Theory from the International Design Conference in Aspen, Pall Mall Press, Londres, 1974.

. Mechanical Services A305 : History of Architecture and design 1890-1939, Unit 21, Open University Press, 1975.

. Age of the Masters : A Personal View of Modern Architecture (nouvelle eÅLdition du Guide to Modern Architecture de 1962), Architectural Press, Londres, 1975.

. Megastructure : Urban Futures of the Recent Past, Thames and Hudson, Londres, 1976

Buffalo Architecture : A guide (introduction et leÅLgende du guide des ba^timents industriels de Buffalo), MIT Press, Cambridge, 1981.

. Scenes in America Deserta, Thames and Hudson, Londres, 1982.

. Contemporary Architecture of Japan, 1958-1984, avec Hiroyuki Suzuki et Katsuhiro Kobayashi, Rizzoli, New York, 1985.

. A Concrete Atlantis : U.S. Industrial Building and European Modern Architecture, 1900-1925, MIT Press, Cambridge, 1986.

. Richard Misrach, Desert Cantos, essai de Reyner Banham, University of New Mexico Press, Albuquerque, 1987.

. Visions of Ron Herron, Academy Editions, Londres, 1994.

 

 

Articles :

. Critique Architecturale, 1. Reyner Banham, Institut de l’environnement, Paris, 1975.

. Design by Choice, Penny Sparke, Londres/ Academy Editions/Rizzoli, New York, 1981.

. Mary Banham, Paul Barker, Sutherland Lyall, Cedric Price (eds), A Critic Writes, Essays by Reyner Banham, University of California Press, Berkeley, 1996. 

Livre(s) de l'auteur