Aerodream - Architecture, art, design et structures gonflables, HYX

Aerodream

Architecture, art, design et structures gonflables - à paraître fin novembre

Des premières exploitations industrielles et militaires aux œuvres et happenings réalisés par de nombreux artistes, designers et architectes, Aerodream - Architecture, art, design et structures gonflables retrace une histoire du gonflable et du pneumatique des années 1950 à nos jours. Publié à l’occasion des expositions au Centre Pompidou-Metz et à la Cité de l’architecture & du patrimoine (jusqu'au 14 février 2022), Aeorodream, propose une archéologie critique du gonflable illustrée par une riche iconographie - avec plus de 200 artistes et architectes présentés - articulée en six parties autour de deux essais et complétée par une chronologie et une bibliographie raisonnée.
Parution fin novembre.

Collection: Hors collection
Langue(s): Français
45,00 €

Résumé

Des premières exploitations industrielles et militaires aux œuvres et happenings  réalisés par de nombreux artistes, designers et architectes, Aerodream - Architecture, art, design et structures gonflables retrace une histoire du gonflable et du pneumatique des années 1950 à nos jours. Publié à l’occasion des expositions au Centre Pompidou-Metz et à la Cité de l’architecture & du patrimoine (jusqu'au 14 février 2022), Aeorodream, propose une archéologie critique du gonflable illustrée par une riche iconographie - avec plus de 200 artistes et architectes présentés - articulée en six parties autour de deux essais et complétée par une chronologie et une bibliographie raisonnée. Parution fin novembre.

Pour une architecture légère et mobile

Évocation de l’aérien, de l'Antiquité à la Renaissance, l’histoire des gonflables ou des inflatable nous renvoie à celle d’une mythologie du vol, du pneuma ; un souffle vivant qui anime toute chose. Du rêve des frères Montgolfier jusqu’à l’avènement de l’aviation, c’est avec la Seconde Guerre mondiale que le gonflable trouve de nouvelles applications. À l’après-guerre, architectes et artistes vont alors s’emparer de ces innovations techniques. Des dômes géodésiques de Richard Buckminster Fuller aux projets d’architectes de Frei Otto, Cedric Price ou Arthur Quarmby, l’architecture gonflable deviendra une référence pour des collectifs en quête d’une nouvelle architecture mobile et modulable comme Archigram, Ant Farm ou Coop Himmelb(l)au.

 

Inflatable contestation

Dans les années 1970, le gonflable acquiert une fonction critique et politique. Il est un instrument pour des actions dans l’espace public dont s’emparent des artistes comme le Gruppo T ou Piero Manzoni, Yves Klein, Hans Haacke et Andy Warhol… Le groupe Utopie, les architectes radicaux de la scène viennoise, Hans Hollein, Walter Pichler, Haus-Rucker-Co et les Hollandais du Eventstructure Research Group en feront le support d’interventions ou de performances.

 

Pneumatic design

Mais c’est au travers de quelques expositions mythiques que le gonflable trouvera un écho international, notamment « Structures gonflables » au musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1968, l’Exposition universelle d’Osaka en 1970 et enfin, à Cassel, en Allemagne, avec les documenta 4 (1968) et 5 (1972). Dès lors, le gonflable s’impose comme un phénomène culturel, un mode de vie qui s’incarne au travers de multiples formes en adéquation avec une nouvelle culture de l’environnement. Le mobilier de Bernard Quentin, d’A.J.S. Aérolande et de Quasar accompagnera l’imagerie du pop art et l’essor d’une nouvelle socialité. Le gonflable s’effacera progressivement avec la crise pétrolière de 1973.

 

Résurgences

Depuis une dizaine d’années, avec l’apparition de nouvelles technologies plus écologiques, le gonflable incarne de nouveau une alternative pour nombre d’architectes : Diller Scofidio + Renfro, Herzog & de Meuron, Snøhetta… Il permet de réinventer les possibilités spatiales, introduit des expériences perceptives et cognitives différentes comme dans le Leviathan d’Anish Kapoor. L’apparition récente de textiles organiques laisse présager le développement de recherches où le gonflable pourra offrir des options innovantes à l’architecture et au design et introduire à de nouveaux principes constructifs, ce que démontrent aujourd’hui les expériences de Norman Forster, de Kengo Kuma ou de MAD Architects.

Sommaire

ESSAI EXPANSIONS DU PNEUMA, FREDERIC MIGAYROU , P. 8 • PART. 1 PNEUMATIQUES & GONFLABLES : UNE OPPORTUNITE INDUSTRIELLE, P. 42 : Frederick William Lanchester, Étienne Oehmichen , Frank Lloyd Wright, Richard Buckminster Fuller, Walter Bird, Victor Lundy, Frei Otto, Cedric Price, Arthur Quarmby, Gernot Minke, Dante Bini, David Georges Emmerich, Groupe Utopie (Jean Aubert, Jean-Paul Yungman, Antoine Stinco), Jacques Rougerie, Jean-Louis Lotiron et Pernette Perriand-Barsac, Norman Foster, Wallace Neff, Eliot Noyes, Graham Hardy, Winfried Wurm, Mark Fisher, Rudolf Doernach, Juan Navarro Baldeweg,• PART. 2 AIR & ART, P. 94 : Spatialisme : Yves Klein, Akira Kanayama, Piero Manzoni, Gruppo T, Groupe ZERO, Otto Piene, Lars Englund, Marinus Boezem / Technomorphisme : Steve Paxton, Andy Warhol, Allan Kaprow, Hans Haacke, Yukihisa Isobe, Les Levine, Vera Simmons, Merce Cunningham • PART. 3 DES EXPOSITIONS MANIFESTES, P. 132 : documenta 4 et 5 : Christo & Jeanne-Claude, Panamarenko, Haus-Rucker-Co, Walter Pichler, Coop Himmelb(l)au, Edward Kienholz, Archigram / Exposition Structures gonflables, Paris, (1968) : Jean-Louis Lotiron et Pernette Perriand-Barsac, A.J.S. Aérolande, Bernard Quentin, Hans-Walter Müller, Quasar / Osaka '70 : Yutaka Murata, Taneo Oki, Lewis Davis et Sam Brody, E.A.T. (Experiments in Art and Technology),,Kenzo Tange, Taiyo Kogyo, Shōji Hayashi, Birdair • Essai De l'air, Valentina Moimas, p. 170 • PART. 4 ESPACES PUBLICS - INTERVENTIONS, PERFORMANCES, ACTIONS ET MANIFESTATIONS, P. 184 : Archigram, Eventstructure Research Group, Graham Stevens, Hans Hollein, Coop Himmelb(l)au, Haus-Rucker-Co & Klaus Pinter, Günther Domenig & Eilfried Huth, Gernot et Johanne Nalbach, Angela Hareiter, Ant Farm, UFO, Franco Mazzucchelli, Josep Ponsatí, Fernando Bendito, Carlos Ferrater et José Miguel de Prada Poole, Jeffrey Shaw, Tjebbe Van Tijen, Bernard Quentin, Yukihisa Isobe • PART. 5 SPHERES PRIVEES - CORPS, INTERIEURS ET HABITATS, P. 228 : Francois Dallegret et Reyner Banham, Michael Webb, Coop Himmelb(l)au, Mark Fisher, Bernard Quentin, A.J.S. Aérolande, Quasar, De Pas, d'Urbino, Lomazzi, Haus-Rucker-Co, Verner Panton, Ronald Cecil Sportes, Gernot et Johanne Nalbach, Eurovinil-Grossetto • PART. 6 RESURGENCES & REAPPROPRIATIONS, P. 252 : Branson Coates, Norman Foster, Grimshaw, Herzog et De Meuron, CSCEC, PTW Architects, CCDI et ARUP Pty ltd., Rem Koolhaas - Cecil Balmond, Kengo Kuma, Anish Kapoor, Snøhetta, MAD Architects, BIG, ONL - Kas Oosterhuis, Wolfgang Tschapeller ZT GmbH, Diller Scofidio + Renfro, Yayoi Kusama, Junya Ishigami + Associates, Thomas Herzig, Mass Studies - Minsuk Cho + Kisu Park , Lundén Architecture Company, Tomás Saraceno, Lang/Baumann, 2hD Architecture Workshop, Wilhelm Koch, Leopold Banchini et Daniel Zamarbide, AZC Atelier Zündel Cristea, selgascano + FRPO, Tadao Cern, Vincent Leroy, Pablo Reinoso, Alex Schweder, Fabrice Gygi, Hans Hemmert, Alan Parkinson - Architects of Air, cabosanroque, Momoyo Torimitsu • CHRONOLOGIE, P. 295 • BIBLIOGRAPHIE, P. 306

Informations

  • 45,00 €
  • Langue(s): Français
  • Référence:
    978-2-37382-024-9
  • Nombre de pages: 316
  • Couleur(s): quadri
  • Type de reliure: brochée avec rabats
  • Dimensions: 3 × 21 × 28 cm
  • Poids: 1500 g
  • Partenaire: Centre Pompidou-Metz, Cité de l'architecture & du patrimoine